Comment l'aider ?

Que pouvez-vous faire pour un malade ?

 
Le plus important est d’admettre qu’il s’agit d’une maladie et non d’un vice, d’un manque de volonté, etc.
 
« Votre malade a perdu la liberté de s’abstenir de l’alcool » dit P. Fouquet.
 
Que pouvez-vous donc faire ?
  • Si vous pensez qu’il s’agit d’un problème d’alcoolisme, vous devez en parler en nommant l’alcool.
  • N’entretenez pas l’illusion qu’il s’agisse d’un autre problème, dépression, malchance, fatalité, etc.
  • Comprenez que celui ou celle qui consomme, ne le fait pas par plaisir, ni pour vous faire du mal, mais pour tenter de calmer une souffrance dont il n’a pas trouvé la solution.
  • Reconnaissez ses efforts pour réduire ou arrêter cette consommation, même s’ils sont inefficaces.
  • Dites-lui que vous l’aimez, mais que vous souffrez énormément de la situation.
  • Soyez solidaire. Restez disponible au malade. Ne soyez pas face à face avec lui mais côte à côte.
  • Le plus sereinement possible invitez le à se soigner. Des centres de soins spécialisés peuvent l’accueillir.
  • Prenez patience, un problème complexe ne se résout pas rapidement.

    Et  surtout  :
  • Ne faites pas la morale : quand on boit, généralement, on en a conscience mais les solutions paraissent introuvables.
  • Ne faites pas des contrôles, des marques sur les bouteilles. A ce jeu tout le monde perd.
  • Ne cachez pas, ne brisez pas les bouteilles : quand on est obligé de se procurer de l’alcool, on y arrive toujours.
  • Ne faites pas des menaces ou du chantage qui ne feront qu’aviver l’attitude du malade.
  • Ne le culpabiliser pas, cela fait mal et n’aide en rien.
  • Ne vous faites pas soignant. Restez vous-même. Des personnes sont formées pour l’aider et pour vous aider.  
Il faut souligner la place que les mouvements d'entraide ont pris, dans le soutien à ces conjoints parfois désespérés, par ce conseil souvent donné : pour aider le malade il faut parfois baisser les bras et commencer par s'occuper de soi car, comme le dit l'un des témoins du film de l’ANPAA : « La maladie de l’entourage » :
 
"Comment voulez-vous redonner l'envie de vivre à quelqu'un quand vous vous laissez entraîner, dans son ruisseau de mort ?"

Des militants de
La Santé de la Famille près de vous peuvent vous aider dans ces démarches.